RÉGLEMENTATION THERMIQUE

INTRODUCTION À LA THERMIQUE

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DANS L'EXISTANT

INTRODUCTION À LA THERMIQUE

L’isolation thermique d’une paroi réduit le flux de chaleur circulant de l’intérieur vers l’extérieur d’un bâtiment en hiver.

La performance thermique d’une paroi se mesure avec son coefficient Up. Plus Up est faible, plus les déperditions à travers la paroi sont faibles.

  • Conduction : transfert de chaleur dans les solides 
  • Convection : transfert de chaleur dans les fluides
  • Rayonnement : transfert de chaleur immatériel, sans intermédiaire, ex : rayon du soleil

Isoler une paroi permet notamment de réduire l’effet de paroi froide : une différence de température trop importante entre l’air ambiant et la paroi provoque une sensation de froid pour l’occupant.

GLOSSAIRE

  • R : résistance thermique exprimée en m2.K/W. Caractérise la performance thermique des parois opaques. Plus R est grand, meilleure est la performance du matériau.

  • Uc : coefficient de transmission thermique d’une paroi courante (W/m2.K).
  • Up : transmission thermique d’une paroi en W/m2.K
    Up = Uc+ ΔU avec ΔU = déperditions dues aux ponts thermiques intégrés à la paroi.
    λ : conductivité thermique d’un matériau en W/m.K
    Plus λ est faible plus le matériau est isolant.
  • Ψ : coefficient de transmission thermique linéique d’un pont thermique (W/m.K).
  • Ψ9 : pont thermique moyen de liaison entre un plancher intermédiaire et une façade.
  • Ratio Ψ : exigence de traitement global en moyenne des ponts thermiques.
  • SRT : surface de calcul réglementaire d’un bâtiment.
  • Q 4 Pa-surf ou I 4 : débit de fuite du bâtiment sous 4 Pa. Caractérise l’étanchéité à l’air du bâtiment. Il doit être inférieur à 0,6 m3/h.m2 pour les maisons neuves.

CERTIFICATIONS

Le marquage CE indique qu’un produit est conforme aux normes et législations
européennes mais ne certifie pas ses performances.

ACERMI certifie les performances des matériaux isolants en matière de résistance thermique, de résistance au feu, de performances acoustiques
et mécaniques.

Le marquage NF d’un matériau isolant certifie ses caractéristiques de sécurité et de qualité selon des normes françaises et internationales.

 

 

CHAMP D’APPLICATION : QUELLE RT S’APPLIQUE POUR VOTRE PROJET ?

Textes réglementaires :

  • RT 2012 : arrêtés du 26 octobre 2010 et 28 décembre 2012
  • RT existant éléments par éléments : arrêté du 22 mars 2017
  • RT existant globale : arrêté du 13 juin 2008

LE LABEL ÉNERGIE CARBONE E+C-

Le label Énergie Carbone E+C- mis en place par l’État préfigure la future réglementation environnementale pour les bâtiments neufs. Il comporte notamment un indicateur énergie avec 4 niveaux de performance (Énergie 1 à Énergie 4).

  • les premiers niveaux, « Énergie 1 », « Énergie 2 » constituent une avancée par rapport aux exigences actuelles (5 à 10% de réduction des consommations par rapport à la RT 2012 en logement) en améliorant les performances du bâtiment soit par des mesures d’efficacité énergétique, soit par le recours à des énergies renouvelables.
  • le niveau « Énergie 3 » constitue un effort supplémentaire (20 % de réduction des consommations par rapport à la RT 2012 en logement) et nécessite un recours significatif aux énergies renouvelables (20 kWh/m².an).
  • enfin, le dernier niveau « Énergie 4 » correspond à un bâtiment avec bilan énergétique nul (ou négatif) sur tous les usages et qui contribue à la production d’énergie renouvelable à l’échelle du quartier.

 

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012

POURQUOI
LA RT 2012 ?

  • Pour préserver l’indépendance énergétique nationale
  • Pour lutter contre le réchauffement climatique
  • Pour promouvoir l’innovation technologique

Pour en savoir plus : www.rt-batiment.fr

QUELS SONT
LES ENJEUX ?

Un objectif de limitation des consommations moyennes à 50 kWh par m2 de Srt pour le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire, et l’éclairage.

CHAMP D’APPLICATION ET
TEXTES RÉGLEMENTAIRES

Depuis le 1er janvier 2013, tous les bâtiments sont soumis à la RT 2012.

Principaux arrêtés:

  • 26 octobre 2010 : RT 2012 pour les maisons, immeubles collectifs et autres tertiaires 
  • 11 octobre 2011 : attestation de prise en compte de la RT 2012 et étude de
    faisabilité énergétique 
  • 1er juillet 2007 : DPE construction

LA RT 2012

3 EXIGENCES DE RÉSULTATS

  • L’optimisation bioclimatique du bâti avec Bbio ≤ Bbiomax. Le Bbio est indépendant des systèmes, il dépend de l’architecture du projet, de son isolation et son environnement.
  • La réduction des consommations avec Cep ≤ Cepmax chauffage, production d’eau chaude, ventilation, refroidissement, auxiliaires.
  • La Tic indique la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été Tic ≤ Ticréf.
    L’objectif est d’assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de climatisation.

 

LES GARDE-FOUS

PERMÉABILITÉ À L’AIR

Les calculs du Bbio et du Cep prennent en compte les déperditions dues aux infiltrations d’air parasites à travers les parois. Cette valeur (I4) doit être mesurée in situ à la fin du chantier et respecter les garde-fous détaillés ci-contre.

Le schéma ci-dessous présente les points d’infiltration dans un bâtiment.

MODALITÉS D’APPLICATION DE LA RT 2012

QUELLES PERFORMANCES THERMIQUES POUR LES MURS ?

Les valeurs de résistance thermique annoncées sont certifiées ACERMI.

EXEMPLES DE PROJETS RT 2012

MAISON INDIVIDUELLE

  • Type de génération étudié :
    - chauffage par chaudière gaz à condensation et chauffe-eau solaire (2 m2 de capteurs).

QUELLES PRESTATIONS POUR PASSER LA RT 2012 ?

IMMEUBLE COLLECTIF

  • Type de génération étudié :
    - chauffage et production d’eau chaude sanitaire par chaudière gaz à condensation collective.
  • Les ponts thermiques de liaison entre les planchers intermédiaires et la façade sont traités avec des rupteurs ou par traitement de rive de dalle.

QUELLES PRESTATIONS POUR PASSER LA RT 2012 ?

 

 

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 
DANS L'EXISTANT

POURQUOI LA RT DANS L’EXISTANT ?

  • Pour réduire les consommations des bâtiments existants 
  • Pour lutter contre le réchauffement climatique
  • Pour contribuer à l’indépendance énergétique nationale
  • Pour réduire les charges liées à l’énergie

QUELS SONT LES ENJEUX ?

QUELS BÂTIMENTS SONT CONCERNÉS ?

La RT existant concerne tous les bâtiments existants sauf :

  • les monuments historiques classés.
  • les constructions provisoires (< 2 ans). 

Les bâtiments de plus de 1 000 m2 construits après 1948 et dont le coût des rénovations est conséquent sont concernés par la RT globale.

La réglementation concerne tout remplacement ou toute installation touchant à :

  • isolation des parois opaques,
  • isolation des baies vitrées,
  • installation de chauffage,
  • installation de refroidissement,
  • production d’eau chaude sanitaire,
  • système de ventilation,
  • installation d’énergie renouvelable

QUELS SONT LES MURS CONCERNÉS ?

Les murs en contact avec l’extérieur ou séparant un local chauffé d’un local non chauffé en :

  • voile béton,
  • blocs de béton,
  • briques industrielles,
  • bardage métallique.

Les autres types de murs ne sont pas concernés par la réglementation RT existant.

Attention : lors de l’isolation de bâtiments anciens, à ne pas modifier l’équilibre hygrothermique des parois, au risque de créer des désordres.

LES AIDES FINANCIÈRES

  • Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)
    Il est possible de bénéficier des CEE via les primes énergies en s’adressant à des enseignes de distribution (Leclerc, Auchan...) ou certains magasins spécialisés (Castorama...)..
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique
    En visant des performances supérieures à la RT existant, le CITE permet de déduire de l’impôt sur le revenu 30 % des dépenses éligibles (jusqu’à 16 000 € pour un couple).
  • L’éco-prêt à taux zéro
    Dans le cas d’un bouquet de travaux, il est possible de souscrire à un éco-prêt à taux zéro dont le montant peut atteindre 30 000 €, remboursable sous 10 ans (15 ans pour les bouquets de 3 actions ou plus).
  • Autres aides financières
    D’autres aides régionales existent, ainsi que des aides Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) sous conditions de ressources. Le détail des
    aides est disponible sur le site de l’ADEME :
    http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/financerprojet

LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES

Réglementation thermique dans l’existant éléments par éléments :

  • arrêté du 22 mars 2017.

Réglementation thermique dans l'existant globale :

  • arrêté du 13 juin 2008.

RT ÉLÉMENTS PAR ÉLÉMENTS

EXEMPLES DE CALCUL

MAISON INDIVIDUELLE

  • 2 types de générations étudiés :
    - chaudière gaz standard pour le chauffage et la production d’eau chaude ;
    - convecteurs électriques pour le chauffage et chauffe-eau électrique.

Rénovation : mise en place d’un doublage PLADUR ENAIRGY ISOPOP® R 3,80 13+120 mm

Les calculs ont été réalisés avec le moteur ThCEx V1.0.3.
Ces résultats sont indicatifs et ne dispensent pas d’une étude thermique RT ex réalisée par un bureau d’études pour tout projet de rénovation.

APPARTEMENT

  • 2 types de générations étudiés :
    - chaudière gaz standard pour le chauffage et la production d’eau chaude ;
    - convecteurs électriques pour le chauffage et chauffe-eau électrique.
  • Descriptif :
    - appartement étage intermédiaire avec double vitrage (Uw = 2,3).

Rénovation : mise en place d’un doublage PLADUR ENAIRGY ISOPOP® R 3,80 13+120 mm

Les calculs ont été réalisés avec le moteur ThCEx V1.0.3.
Ces résultats sont indicatifs et ne dispensent pas d’une étude thermique RT ex réalisée par un bureau d’études pour tout projet de rénovation.